ABOUT / PROJECTS


 
LINKS  

ARTISTS / THEORY / TRAVEL BOOKS / REALITY / FILMS / AGENCIES / GUIDEBOOKS
ARTISTS
 
   
dada  
 
Dada, Excursions et visites Dada, première visite : Église Saint-Julien-le-Pauvre, Paris, jeudi 14 avr. 1920. Le but de la visite était de "remédier à l’incompétence des guides […] et de découvrir des lieux qui n’ont réellement aucune raison d’exister"
 
  Dada, Dada excursions and visits, first visit: Saint-Julien-le-Pauvre Church, Paris, thursday 14th apr. 1920. The goal of the visit was to "remedy to the incompetence of the guidebooks [...] and to discover places which have really no reason to exist"
 
dada  
 
Aragon, Breton, Morise et Vitrac, Blois-Romorantin, 1924. "En mai 1924, Aragon, Breton, Morise et Vitrac déterminent au hasard sur une carte routière le parcours qu’ils vont effectuer : Blois - Romorantin. L’inutilité totale de cet itinéraire, pour les marcheurs, crée les conditions de disponibilité indispensables pour saisir le sur-réel du réel, le merveilleux de l’ordinaire, le fantaisisme du trivial." (Thierry Paquot, Des corps urbains, p.88)
 
  Aragon, Breton, Morise et Vitrac, Blois-Romorantin, 1924. "In may, 1924, Aragon, Breton, Morise and Vitrac randomely define on a road map the route they will follow: Blois - Romorantin. The complete uselessness of this itinerary, for the walkers, creates the essential conditions to grab the sur-real of the real, the marvelous of the ordinary, the fantasy of the trivial." (Thierry Paquot, Des corps urbains, p.88)
 
is  
 
Internationale situationniste. "L’entreprise situationniste en appelle à la fonction qui exprime le mieux peut-être la liberté de l’homme, et qui est à la source même de la création artistique : le jeu." (René Fugler, Le Monde libertaire, n° 41-42, août 1958, cité in "Renseignements situationnistes", Internationale Situationniste n°2, décembre 1958, p.12.)
 
  Internationale situationniste. "The situationist initiative calls for the function which might best express the human freedom, and which is at the very source of the artistic creation: the fact of playing." (René Fugler, Le Monde libertaire, n° 41-42, août 1958, in "Renseignements situationnistes", Internationale Situationniste n°2, décembre 1958, p.12)
 
acconci  
 
Vito Acconci, Following piece, 1969. Pendant 22 jours, Acconci suit des piétons choisis au hasard à New York. Lorsqu’un d’entre eux arrive chez lui, il en suit un autre.
 
  Vito Acconci, Following piece, 1969. During 22 days, Acconci follows randomly chosen pedestrians in New York. When the person followed gets home, Acconci follows someone else.
 
 
 
Robert Filliou, Le Bureau de voyage d’été "Le Bureau de voyage d’été est ouvert pendant l’été 1970 à Brême. Il reconstitue une agence de voyage dont les murs sont recouverts d’affiches de tourisme de toute l’Europe, avec des dépliants à disposition sur une table. Filliou fait une affiche à l’aspect banal et non artistique ainsi libellée: Cet été, visitez Sauve, Gard où je suis né le 17-1-1926. C’est un très beau village. Des gens très nobles y habitent." (Pierre Tilman, Robert Filliou – Nationalité poète).
 
  Robert Filliou, Le Bureau de voyage d’été "The Summer Travel Office is open during the summer, 1970 in Bremen. It reproduces a travel agency. All the walls are covered with tourism posters of Europe, with free flyers displayed on a table. Filiou makes a trivial non artistic looking poster, that says: This summer, visit Sauve, Gard where I was born on jan. 17th, 1926. It is a very beautiful village. Very respectable people live there." (Pierre Tilman, Robert Filliou – Nationalité poète).
 
Calle  
 
Sophie Calle, Suite Vénitienne, 1980. Sophie Calle suit un homme dans la rue, sans qu'il le sache. Celui-ci part à Venise. Elle décide d'y aller également pour continuer à le suivre.
 
  Sophie Calle, Suite Vénitienne, 1980. Sophie Calle follows a man in the street in secret. She learns by chance that he departs for Venice, and she decides to go there too and continue to follow him.
 
   
Sophie Calle, La filature, 1981. Sophie Calle fait engager un détective pour qu'il enquête sur elle, sans qu'il sache qu'elle se sait surveillée.
 
  Sophie Calle, La filature, 1981. Sophie Calle asks her mother to hire a private detective to follow her. The detective does not know that Sophie Calle knows she is observed
 
fulton  
 
Hamish Fulton Avec Fulton, la traversée est d'abord une expérience physique. Le corps est enveloppé – comme incorporé dans le paysage.
"Nous appartenons à la terre
C'est notre puissance et nous devons rester
Proche d'elle et peut-être qu'un jour
Nous nous perdrons" (HF cité par Michael Auping in Camp Fire d'Hamish Fulton)
 
  Hamish Fulton With Fulton, the crossing is first a physical experience. The body is wrapped – almost incorporated into the landscape.
"We belong to the ground
It's our power and we must stay
Close ot it and maybe
We will get lost" (HF, quoted by Michael Auping in Camp Fire Hamish Fulton)
 
long  
 
Richard Long. La ligne droite est le plus court chemin d'un point à l'autre. C'est une forme récurrente chez Long: "I chose lines and circles because they do the forms". La ligne le conduit jusque dans sa perception du paysage. A la longue, la ligne de Long est devenue métaphore de la vie humaine : "my work has become a simple metaphor of life" (RL).
 
  Richard Long The straight line is the shortest way to connect one point to another. It's a recurring form for Long: "I chose lines and circles because they do the forms". The line is a good form to represent a travel across the landscape. With Long, the line has become a metaphor of the human life : "my work has become a simple metaphor of life" (RL).
stalker  
 
Stalker, Stalker à travers les territoires actuels "est une action menée à Rome sur un parcours circulaire de soixante kilomètres entièrement accompli à pieds pendant cinq jours, qui se voulait de souligner l'existence d'un système territorial diffus et de lui attribuer une valeur parmi l'art du parcours." (Stalker)
 
  Stalker "engages research and actions within the landscape with particular attention to the areas around the city's margins and forgotten urban space, and abandoned areas or regions under transformation." (Stalker)
 
cardiff  
 
Janet Cardiff & George Bures Miller "Pour la marche vidéo, les participants reçoivent une caméra vidéo numérique avec des écouteurs. […] L'assistance suit le film pré-enregistré. L'environnement dans la vidéo reste le même que dans la réalité, mais les personnes et leurs actions changent. Le spectateur constate alors une étrange disjonction entre la représentation et la réalité de ce qui l'entoure." (C&M)
 
  Janet Cardiff & George Bures Miller "With the video walk, participants receive a small digital video camera with headphones. […] The audience follows this prerecorded film on the camera. The architecture in the video stays the same as the physical world, but the people and their actions change, so there is a strange disjunction for the viewer about what is real. " (C&M)
 
tixador & pointcheval  
 
Laurent Tixador & Abraham Pointcheval Munis d'une simple boussole, Tixador et Poincheval ont entrepris de relier Nantes à Metz via Caen en ligne droite. "Notre objectif était d’'arriver à l’'école des Beaux-Arts de Metz le soir de notre vernissage après une marche de 800 km. […] Le fait de préparer cet évènement, d'’en publier un ouvrage ou d'’en parler est une forme de performance qui représente une alternative à l’'exposition." (T&P)
 
  Laurent Tixador & Abraham Pointcheval Equipped with nothing more than a compass, Tixador and Poincheval embark upon connecting Nantes to Metz via Caen in a straight line. "Our goal was to arrive at the Metz Beaux-Art school in the evening of our exhibition, after a 800 km walk. […] The fact of preparing this event, publishing a book or speaking about it is a form of performance, which represents an alternative to he exhibition." (T&P)
wilks  
 
Stephen Wilks, Voyages avec mon âne Wilks se promène avec un âne factice sur les épaules, qu’il appelle "âne de Troie" car cette excentricité incompréhensible lui permet de s’immiscer partout en ville (zones industrielles etc.).
 
  Stephen Wilks, Travels with my Donkey. Wilks walks around holding a fake donkey on his shoulders, which he calls a "Trojan Donkey", since this beyond understanding eccentricity allows him to go everywhere in urban areas (industrial zones etc.).
 
alys  
 
Francis Alÿs, artiste belge installé à Mexico. Il s’intronise "touriste professionnel". Voyage d’une ville à l’autre en faisant une boucle autour du monde. En 1995, il "s’équipe d’une pancarte Turista et se range aux côtés de travailleurs mexicains munis d’écriteaux ("électricien", "plombier", "peintre") dans l’espoir d’être recruté à la volée."(Alice Motard, "Portrait de l’artiste en touriste", Esse n°54, "Dérives", p.36-39)
 
  Francis Alÿs. Belgian artist living in Mexico. He defines himself as a "professional tourist". Travels from a city to the other by making a complete loop around the globe. In 1995, he "equips himself with a Turista sign and stays in line with the Mexican workers holding signs ('electrician', 'plumber', 'painter'), hoping to be recruited on the fly." (Alice Motard, "Portrait de l’artiste en touriste", Esse n°54, "Dérives", p.36-39)
nold  
 
Christian Nold, Biomapping. Cartes émotionnelles. Un détecteur de mensonge au bout des doigts et un GPS leur ont été confié pendant une heure, le temps d’une promenade de leur choix. Les appareils sont censés détecter les émotions ressenties lors d’un trajet. A leur retour, Christian Nold invite chaque participant à relater son expérience en sollicitant ses souvenirs. Chaque retranscription d’émotion visible sur la carte suscite alors la question: “Alors que s’est-il passé?”. Ainsi confrontés à leur mémoire, les participants à ce dispositif transforment en langage une expérience passée, réalisant littéralement, une sorte d’analyse par la géographie.
 
  Christian Nold, Biomapping. Emotional maps. A lie detector attached to their fingers and a GPS device in hand, the participants walk freely in the area for one hour. The devices are supposed to detect the emotions felt during the walk. On return, Christian Nold invites each participant to relate his experience by calling upon his memories. Each emotion visible on the map raises the question: " So, what happened?". Confronted to their memory, the participants turn an experience into written words: strictly speaking, an analysis by the geography.
 
garcia  
 
Dora Garcia, CCL Cellule Cité Lénine, 2006. Dora Garcia installe dans la Cité République, à Aubervilliers, un "agent" qui y habite deux semaines pour collecter les histoires qui se construisent autour de la cité.
 
  Dora Garcia, CCL Cellule Cité Lénine, 2006. Dora Garcia asked an "agent" to stay for two weeks in the Cité République, a housing project in Aubervilliers, to collect the stories being told about the building.
 
 
THEORY
 
   
baudelaire  
 
Charles Baudelaire, Le Peintre de la vie moderne, 1863
 
  Charles Baudelaire, Painter of Modern Life and other essays, 1863
 
aragon  
 
Louis Aragon, Le Paysan de Paris, 1926. "La lumière moderne de l'insolite [...] règne bizarrement dans ces sortes de galeries couvertes qui sont nombreuses à Paris aux alentours des grands boulevards et que l'on nomme d'une façon troublante des passages, comme si dans ces couloirs dérobés au jour, il n'était plus permis à personne de s'arrêter plus d'un instant." (LA)
 
  Louis Aragon, Paris Peasant, translated by Simon Watson Taylor, 1971 "The modern light of the unexpected . . . reigns strangely in these sorts of covered galleries, which are numerous in Paris around the broad boulevards and which one calls in a troubling way "passages," as if in these corridors hidden away from the day, no one was permitted to stop for more than an instant" (LA)
 
benjamin  
 
Walter Benjamin, Le Livre des passages (fragments publiés en 1989). "La ville y adopte une structure qui fait d’elle avec ses magasins et ses appartements le décor idéal pour le flâneur.
Le flâneur cherche un refuge dans la foule. La foule est le voile à travers lequel la ville familière se meut pour le flâneur en fantasmagorie. Cette fantasmagorie, où elle apparaît tantôt comme un paysage, tantôt comme une chambre, semble avoir inspiré par la suite le décor des grands magasins, qui mettent ainsi la flânerie même au service de leur chiffre d’affaires. Quoi qu’il en soit les grands magasins sont les derniers parages de la flânerie." (WB)
 
  Walter Benjamin, Arcades project (fragments, translated by Howard Eiland and Kevin McLaughlin, 1999)."The crowd was the veil from behind which the the familiar city as phantasmagoria beckoned to the flâneur. In it, the city was now landscape, now a room. And both of these went into the construction of the department store, which made use of flânerie itself in order to sell goods. The department store was the flâneur's final coup. As flâneurs, the intelligensia came into the market place. As they thought, to observe it - but in reality it was already to find a buyer. In this intermediary stage...they took the form of the bohème;. To the uncertainty of their economic position corresponded the uncertainty of their political function." (WB)
 
debord  
 
Guy-Ernest Debord, Théorie de la dérive, 1958. "La dérive se présente comme une technique du passage hâtif à travers des ambiances variées. Le concept de dérive est indissolublement lié à le reconnaissance d’effets de nature psychogéographique, et à l’affirmation d’un comportement ludique-constructif, ce qui l’oppose en tous points aux notions classiques de voyage et de promenade." (GED, Internationale Situationniste n°2, déc. 1958, p.19-23)
 
  Guy-Ernest Debord, Theory of the Dérive, 1958. "One of the basic situationist practices is the dérive, a technique of rapid passage through varied ambiences. Dérives involve playful-constructive behavior and awareness of psychogeographical effects, and are thus quite different from the classic notions of journey or stroll." (GED, Internationale Situationniste n°2, déc. 1958, p.19-23)
 
deleuze & guattari  
 
Gilles Deleuze et Felix Guattari, Mille Plateaux: Capitalisme et schizophrénie, 1980. "On est devenu soi-même imperceptible et clandestin dans un voyage immobile. Plus rien ne peut se passer, ni s'être passé. Plus personne ne peut rien pour moi ni contre moi. Mes territoires sont hors de prise, et pas parce qu'ils sont imaginaires, au contraire : parce que je suis en train de les tracer. [...] On n'est plus qu'une ligne abstraite, comme une flèche qui traverse le vide. Déterritorialisation absolue."
 
  Gilles Deleuze et Felix Guattari, Thousand plateaus : capitalism and schizophrenia, 1987 (translation by Brian Massumi, 1980).
 
de Certeau  
 
Michel de Certeau , L'Invention du quotidien, 1. Arts de faire, 1980. Michel de Certeau "n’oppose pas pour sa part les 'lieux' aux 'espaces' comme les 'lieux' aux 'non-lieux'. L’espace, pour lui, est un 'lieu pratiqué', 'un croisement de mobiles': ce sont les marcheurs qui transforment en espace la rue géométriquement définie comme lieu par l’urbanisme" (Augé, 1992, p. 102, cité par Alexandre Gillet, "Dérives atopiques.", EspacesTemps.net, Textuel, 08.05.2006)
 
  Michel de Certeau , The Practice of Everyday Life, 1984. "More radically, Michel de Certeau proposed . . . that the street is a place defined by urban planning but transformed into a space through the act of walking. He suggests that 'space is composed of intersections of mobile elements. It is in a sense actuated by the ensemble of movements deployed within it.' […] In short, space is a practiced place." (MDC, The Practice of Everyday Life (1984), p. 117. Quoted in Alison Sant, "Redefining the Basemap", Intelligent Agent 06.02)
 
Augé  
 

Marc Augé, L'Impossible Voyage, le tourisme et ses images, 1997. Succession de textes courts, dans lesquels Augé interroge la nature des lieux et pratiques touristiques contemporains par l'enquête directe, en se mettant dans le rôle du touriste écrivant son récit de voyage. Le meilleur texte du livre est "Un ethnologue à Center Parcs".
 

  Marc Augé, L'Impossible Voyage, le tourisme et ses images, 1997 (The impossible travel: Tourism and its images). In this collection of short texts, Augé questions the contemporary touristic places and practices by putting himself in the position of the tourist writing his travel notebook. The book hasn't been translated yet. From Augé in english, one can read In the metro (translation of Un ethnologue dans le métro) or Non-places : introduction to an anthropology of supermodernity (translation of Non-lieux)
 
Davila  
 
Thierry Davila, Marcher, Créer, Déplacements, flâneries, dérives dans l"art du XXe siècle, 2002.
 
  Thierry Davila, Marcher, Créer, Déplacements, flâneries, dérives dans l"art du XXe siècle, 2002. The book hasn't been translated yet.
 
Urbain  
 
Jean-Didier Urbain, Ethnologue mais pas trop, 2003. Voir aussi L'Idiot du voyage : histoires de touristes, 1991.
 
  Jean-Didier Urbain, Ethnologue mais pas trop, 2003. The book hasn't been translated yet.
 
Lévy  
 
Jacques Levy, À pied, vite, 2006. "La marche à pied est sans aucun doute le moyen de transport le plus fiable, peu risqué dans sa métrique propre (les collisions de piétons sont en général bénignes) et peu sujet aux limitations de vitesse en raison d’un excès de trafic." (JL)
 
  Jacques Levy, À pied, vite, 2006. "Walking is without any doubt the most reliable means of transportation, not very risky in its own metric (the pedestrian's collisions are generally mild) and not subject to speed limits due to an excess of trafic." (JL) The text hasn't been translated yet.
 
Abrams & Hall    
Janet Abrams, Peter Hall (ed.) Else/Where Mapping : New Cartographies of Networks ans Territories, University of Minnesota Press, 2006. Le livre n'a pas encore été traduit en français.
 
  Janet Abrams, Peter Hall (ed.) Else/Where Mapping : New Cartographies of Networks ans Territories, University of Minnesota Press, 2006
 
Tiberghien    
Gilles A. Tiberghien, Finis terrae, Imaginaires et imaginations cartographiques, Bayard, Paris, 2007
 
  Gilles A. Tiberghien, Finis terrae, Imaginaires et imaginations cartographiques, Bayard, Paris, 2007.The book hasn't been translated yet.
 
Psychogéographie (Wikipédia) Voir plutôt l'article anglais – l'article "Psychogéographie" en français est minimal.
 
  Psychogeography (Wikipedia)
 
London Psychogeographical Association (Wikipédia)
 
  London Psychogeographical Association (Wikipedia)
 
Voir aussi la bibliographie "Espace, perspective, cartographie, paysage, Land Art"
 
  References (page in french only) on "Space, perspective, cartography, landscape, Land Art"
 
 
Récits de voyage
 
   
Travel Books
Néel    
Louis-Balthazar Néel, Voyage de Paris à Saint-Cloud par mer, Retour de Saint-Cloud à Paris par terre. (1e éd. 1748). En parodiant la mode du 18e siècle des récits de voyage, Néel invente le voyage endogène.
 
  Louis-Balthazar Néel, Voyage de Paris à Saint-Cloud par mer, Retour de Saint-Cloud à Paris par terre. (Journey from Paris to Saint-Cloud by Sea, Return from Saint-Cloud to Paris by Land, 1st ed. 1748). Néel parodies the 18th century trend of the travel notebooks, by describing the 10km travel from Paris to Saint-Cloud – maybe the first endogeneous travel. The book hasn't been translated yet.
 
de Maistre  
 
Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre, 1794. Bloqué dans sa chambre pendant 42 jours, Xavier de Maistre invente et théorise l'un des premiers voyages expérimentaux, un antécédent du voyage immobile.
 
  Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre (Journey around my room, 1794). Forced to remain in his apartment for 42 days, Xavier de Maistre invents and theorizes one of the first experimental travels ever, and an antecedent of the voyage immobile. The book hasn't been translated yet.
 
Thoreau  
 
Henry David Thoreau, Walden ou la Vie dans les bois, 1854.
"Dirige ton œil en toi, et vois
Mille régions en ton âme
Encore à découvrir. Parcours les, et sois
Expert en cosmographie-du-chez-soi." (HDT)
 
  Henry David Thoreau, Walden; or, Life in the Woods, 1854.
"Direct your eye right inward, and you'll find
At thousand regions in your mind
Yet undiscovered. Travel them, and be
Expert in home-cosmography." (HDT)
 
Breton  
 
André Breton, Nadja, 1928.
 
  André Breton, Nadja, 1928.
 
Kerouac  
 
Jack Kerouac, Sur la route, 1957. Jack Kerouac traverse le pays en tous sens et cherche à parvenir à des formes d'écriture plus libres. "Je voyageais vers l'ouest jusqu'au croisement de l'état du Colorado…" Publié un an avant la "Théorie de la dérive", Sur la route peut être considéré comme un antécédent automobile, à l'échelle du territoire américain, de la théorie de Debord. (NV)
 
  Jack Kerouac, On the road, 1957. Jack Kerouac roams in the country in all directions, trying to find some ways to write more freely. "I travelled to the west, unitl the jonction of the state of Colorado…" Published just one year before Debord's "Theory of the dérive", On the road can be seen as an american scaled, automobile predecessor of Debord's theory . (NV)
 
Khatib  
 
Abdelhafid Khatib, Essai de description psychogéographique des Halles, 1958. "Après l’abrutissement que la radio, la télévision, le cinéma et le reste, entretiennent maintenant, l’extension des loisirs sous un autre régime appellera des initiatives bien plus hardies. Si les Halles de Paris ont subsisté jusqu’au moment où ces problèmes seront posés par tous, il faudra essayer d’en faire un parc d’attractions pour l’éducation ludique des travailleurs." (AK, Internationale Situationniste, 2)
 
  Abdelhafid Khatib, Attempt at a Psychogeographical Description of Les Halles,1958 "Given the brutalizing effect maintained by today's radio, television, cinema and the rest, the extension of leisure under another regime will call for a much doughtier response. Should the Paris Halles have survived until such time as these problems will be posed by everyone, it would be fitting to try to turn them into a theme park for the ludic education of workers." (AK, Internationale Situationniste, 2)
Pérec  
 
Georges Pérec, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien, 1982 . Assis à une table du Café de la Mairie, place Saint-Sulpice à Paris, Pérec note tout ce qui se passe autour de lui, de manière neutre, dans ce qui constitue à la fois un essai d’endotourisme et un exercice de neutralisation de l'écriture.
 
  Georges Pérec, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien, 1982. Sitting at the Café de la Mairie (place Saint-Sulpice, Paris), Pérec attempts to write down in a neutral manner everything that occurs around him, in what constitutes at the same time an endogeneous tourism experience and an attempt to neutralize the process of writing.
 
Cortazar & Dunlop  
 
Julio Cortazar et Carol Dunlop, Les Autonautes de la cosmoroute ou un voyage intemporel Paris-Marseille, 1983 . Dunlop et Cortazar voyagent pendant un mois sur l'autoroute de Paris à Marseille, sans jamais en sortir, à raison de deux aires d'autoroute par jour en moyenne. Leur but est de produire "un livre de voyage comme les anciens explorateurs" (D&C, p.29)
 
  Julio Cortazar and Carol Dunlop, Autonauts of the cosmoroute, a timeless voyage from Paris to Marseilles, translated by Anne McLean 1987. Dunlop and Cortazar travel during one month on the highway between Paris and Marseille, without ever leaving the highway, visiting two service stations every day. Their goal is to write "a travel book in the manner of the ancient explorers" (D&C, p.29)
 
Baudrillard  
 
Jean Baudrillard, Amérique, 1986. "Où que ce soit, même en Californie, rien n'est plus démoralisant que d'être là et pas ailleurs. Un des plaisirs du voyage est de plonger là où les autres sont assignés à résidence et d'en ressortir intact, plein de la joie maligne de les abandonner à leur sort. Même leur bonheur local semble réglé sur une résignation secrète. Il n'égale en tout cas jamais la liberté d'en partir. C'est là où on sent qu'il ne suffit pas d'être en vie, il faut encore traverser la vie. Une ville, il ne suffit pas de l'avoir vue, il faut l'avoir traversée. Une idée, il ne suffit pas de l'avoir pensée, il faut être allé au-delà. C'est la seule chance de traverser la mort aussi, sans qu'elle soit définitive." (JB)
 
  Jean Baudrillard, America (translated by Chris Turner, 1988)
 
Maspero  
 
François Maspero, Anaïk Frantz, Les Passagers du Roissy-Express. En 1989, François Maspero et Anaïk Frantz explorent la ligne B du RER, à pied, à raison d'une station par jour, en dormant dans les hôtels locaux et sans jamais retourner à Paris. Il en résulte une description extrêment subtile, notamment de la banlieue nord.
 
  François Maspero, Anaïk Frantz, Roissy Express: a journey through the Paris suburbs, translated by Paul Jones, 1994. François Maspero and Anaïk Frantz explore the B line of the RER (Express suburban train), by foot, station by station, during one month, without ever returning to the center of Paris. The result is a very precise and subtle description of the northern, popular suburbs of Paris.
 
Large    
Pierre-François Large, Des Halles au Forum: Métamorphoses au cœur de Paris, L'Harmattan, Paris, 1992. Contient une très intéressante description du Forum dans les années 1980 (la seule description intéressante du Forum des Halles actuel que nous connaissions).
 
  Pierre-François Large, Des Halles au Forum: Métamorphoses au cœur de Paris, (From Market to 'Forum': Metamorphosis in the heart of Paris), L'Harmattan, Paris, 1992. The book has not been translated. It contains a very interesting description (the only interesting one that we know of) of the Forum des Halles, the focal point of the Parisian metropolis, where Nogo Voyages' voyage immobile takes place.
 
Rolin    
Jean Rolin, Zones, 1995. "Voyage sans destination" (JR, p.32) à travers les banlieues de Paris.
 
  Jean Rolin, Zones, 1995. "Travels without a destination" (JR, p.32) through the Parisian suburbs. The book hasn't been translated yet.
 
latour  
 
Bruno Latour & Émilie Hermant, Paris, ville invisible, 1998. "Par le texte et par l'image, cheminer à travers la ville en explorant quelques unes des raisons qui empêchent de facilement l'embrasser d'un coup d'oeil." (Préface).

 
  Bruno Latour & Émilie Hermant, Paris, ville invisible, 1998. The book hasn't been translated yet. "By means of texts and pictures, to wander along the city and explore some of the reasons which prevent one to easily embrace it at a glance." (Preface).
 
Bon  
 
François Bon, Paysage fer, 1999. "Tout un hiver, chaque jeudi, le train Paris-Nancy." (Présentation de l'éditeur).
 
  François Bon, Paysage fer, 1999. "During the whole winter, each thursday, the Paris-Nancy train." (publiser's presentation) The book hasn't been translated yet.
 
Sinclair  
 
Iain Sinclair, London Orbital, 2002. Pendant un an, Iain Sinclair arpente la M25, autoroute circulaire autour de Londres. Le livre n'a pas encore été traduit en français.
 
  Iain Sinclair, London Orbital, 2002. During one year, Iain Sinclair has followed by walk the "London Orbital" M25, the circular highway around London.
 
Vasset  
 
Philippe Vasset, Un livre blanc, 2007."J’ai commencé à m’intéresser aux cartes quand j’ai compris qu’elles n’entretenaient que des rapports très lointains avec le réel." (PV)
 
  Philippe Vasset, Un livre blanc, 2007.The book has not been translated. "I began to show interest to the maps when I understood that their relation to reality was very distant." (PV)
 
 
REALITY
 
   
Garfinkel  
 
Les "expériences de rupture" ou "expériences de déstabilisation" "Lancées par Harold Garfinkel, les "expériences de rupture" étaient très prisées des sociologues durant les années 1960. L’idée était de tester les normes sociales en agissant volontairement de manière inappropriée. On pouvait, par exemple, monter dans un ascenseur et, au lieu de regarder la porte, faire face à l’autre personne en cherchant son regard des yeux." (Guide Lonely Planet du Voyage Expérimental, p.223)
 
  The "breaching experiments" "In the field of social psychology, a breaching experiment is an experiment that seeks to examine peoples' reactions to violations of commonly accepted social rules or norms. Breaching experiments are most commonly associated with ethnomethodology, and in particular the work of Harold Garfinkel. . . . A famous breaching experiment was conducted on the New York City subway in the 1970s, when experimenters boarded crowded trains and asked able-bodied but seated riders, with no explanation, to give up their seats." (Wikipedia)
 
Couchsurfing  
 
Couchsurfing.com Voyager gratuitement, et chez l'habitant : une utopie réalisée, rendue possible par l'existence d'Internet.
 
  Couchsurfing.com To travel for free and sleep in a local person's place : this is a traveller's utopia, made possible by the existence of Internet.
 
Voyageurs perpétuels
 
  Perpetual travelers
 
Peuples isolés   Uncontacted people
 
 
FILMS
 
   
Lacombe  
 
Georges Lacombe, La zône, 1928. Documentaire semi-fictionnel sur la zone inconstructible qui entourait les fortifications de Paris et était squattée par les "zonards". Le film s'ouvre sur la phrase "Il est encore sur terre des régions peu connues. Celle que nous allons vous montrer se situe à cinq minutes de Paris." Cette accroche sera réutilisée dans de nombreuses présentations de la banlieue parisienne.
 
  Georges Lacombe, La zône, 1928. Partly fictious documentary on the "Zone", the area that surrounded the Parisian fortifications, which was still in place at the beginning of the 20th century but where it was forbidden to build. Many people squatted there. The film opens with this sentence : "One can still find on Earth unknown regions. The one we are going to show to you is located five minutes from Paris." This catch phrase will be used again in many presentations of the suburbs of Paris.
 
Luntz  
 
E. Luntz, Les enfants des courants d’air, 1959 (docufiction). Le premier plan du film montre un panneau "Paris 1,8 km".
 
  E. Luntz, Les enfants des courants d’air, 1959 (docufiction). The first shot of the film shows a road sign "Paris 1.8 km".
 
Pialat  
 
Maurice Pialat, L'amour existe, 1960. Le premier film de Pialat se présente sous la forme d'un essai poétique, une dérive cinématographique à travers différents aspects de la banlieue parisienne, entre critique de la société de consommation, petits matins gris dans le brouillard, grands ensembles tout neufs mais déjà inumains, zones pavillonnaires sous les avions, et bidonvilles en flammes, acompagnée par une voix off le plus souvent désynchronisée, qui plonge le film dans une ambiance surréelle, contrastant avec le quotidien que montrent les images. Juste avant de présenter les bidonvilles: "Ils existent, à trois kilomètres de Paris."
 
 

Maurice Pialat, L'amour existe, 1960. Pialat's first film is a poetic essay, a cinematographic dérive through various aspects of the suburbs of Paris: critic of the consumer society, gray small hours in the fog, brand new but already inhuman housing projects, residential areas under the airplanes and burning slums, accompanied by a disynchronized off screen voice, which gives a surreal atmosphere to the film, in contrast with the trivial images. Just before the scene showing the burning slums: "They exist, three kilometers from Paris."

Kramer  
 
Robert Kramer, Route One/USA, 1989.
 
  Robert Kramer, Route One/USA, 1989.
 
Sinclair & Petit  
 
Iain Sinclair, Christopher Petit, London Orbital, 2002, est un film réalisé à partir du livre éponyme de Iain Sinclair lors de ses voyages autour de la M25, une route qui encercle le très grand Londres. Le film réalisé par Chris Petit est tout autant une rêverie d’autoroute qu’un décryptage mythologique des espaces proches de la M25. Pendant le film, l’écran se dédouble en une stéréovision, donnant à voir deux histoires de route qui se complètent entre deux cadrans. La pensée et sa démonstration en image prend plusieurs formes et s’exprime par un ou deux écrans, une ou deux images, harmoniques ou dissonantes qui ont pour effet de redoubler notre attention entre les différentes vues, tandis que la voix off littéralement en orbite nous emporte le long de la M25.
 
  Iain Sinclair, Christopher Petit, London Orbital, 2002, is a film made from the eponymous book by Iain Sinclair out oh his walks along the M25, the highway that surrounds Greater London. The film is a highway daydreaming as well as a mythological deciphering of the zones surrounding the M25. The screen splits in two, to show two road stories that complete each other. The thought, and its demonstration in images, takes several forms, in one or two images, harmonic or dissonant which tend to intensify the viewer's attention, while the literally orbital off screen voice takes us along the M25.
Voir aussi le programme de films du festival Conflux 2007.
 
  See also the Conflux Festival 2007 film program
 
 
TRAVELERS AND AGENCIES
 
   
Banalyse  
 
Banalyse "En juin 1982, une trentaine de personnes furent conviées au Congrès de Fades, du nom d’une halte ferroviaire (facultative) située dans le Puy-de-Dôme. Aucune ne vint à l’exception des deux protagonistes, Pierre Bazantay et Yves Hélias. Le congrès fut reconduit à date fixe pendant dix ans." (Michel Guet)
 
  Banalyse "In june, 1982, about thirty people were invited to the Symposium of Fades [in french, "fade" means "dull"], named after a (facultative) railroad halt located in the Puy-de-Dôme. None of them came, except for the two protagonists, Pierre Bazantay et Yves Hélias. It was decided to repeat the symposium each year at the same date, during ten years." (Michel Guet)
 
Henry  
 
Joël Henry - Latourex - LAboratoire de TOURisme EXpérimental. Extraits du catalogue: Hypertourisme ("Séjourner dans des hypermarchés dans une perspective touristique"), Odyssée administrative ("Explorer dans une perspective touristique, les salles d'attente des préfectures, caisses d'allocations familiales, mairies, commissariats, etc."), Archéotourisme. ("Refaire à l'identique des voyages que l'on a effectués jadis"). (JH)
 
  Joël Henry - Latourex - Laboratory of experimental tourism. From the catalogue: Bureaucratic Odissey ("Take a tour of the following places known for their administrative function (rather than their touristic value)"), Airport-Travel ("Spend 48 hours in an airport without getting on a plane."), Ero-Travel ("Arrange to spend a weekend away with your partner. Travel to your chosen destination by different means and don't arrange a meeting time or place. Now look for each other...") (JH)
 
Henry & Antony  
 
Joël Henry et Rachael Antony, Guide Lonely Planet du voyage expérimental. "Le tourisme expérimental échappe à la définition. Il peut cependant être approximativement défini comme une façon amusante de voyager, pour laquelle la méthodologie du voyage est claire mais la destination parfois inconnue." (Présentation de l'éditeur)
 
  Joël Henry and Rachael Antony, The Lonely Planet Guide to Experimental Travel. "Experimental Travel is . . . a playful way of travelling, where the journey's methodology is clear but the destination is usually unknown. Experimental Travel renders all destinations equal - be it a burger shack or the Taj Mahal." Publisher's presentation)
Berclaz  
 
Jean-Daniel Berclaz, Musée du Point de Vue. Depuis 1997, le Musée du Point de Vue organise des vernissages de points de vue sélectionnés. "Loin de répondre à son appellation, ce musée, qui aurait pu exister sur une petite aire d'autoroute à l'entrée de Marseille [...] n'a pas vu le jour. [...] La particularité de ce musée et de n'avoir pas de murs, en d‘autres termes de n'être pas un musée." (Jean Louis Poitevin)
 
  Jean-Daniel Berclaz, Musée du Point de Vue (Viewpoint Museum). Since 1997, the Musée du Point de Vue organizes openings in selected viewpoints. "Far from fitting its designation, this museum which could have existed on a small highway rest area at the entrance of Marseille . . . did not come into existence . . . Its particular nature is to have no walls, in other words, not being a museum." (Jean Louis Poitevin)
 
Sieverts  
 
Boris Sieverts - Buro für Städtereisen "Buro für Städtereisen est une agence de voyage urbaine pour laquelle Boris Sieverts tient le rôle de guide de randonnée, organisant des promenades dans les périphéries urbaines. Il écrit des compte-rendus sur les villes et les banlieues, en particulier Cologne. [...] Selon lui, "les périphéries sauvages des grandes villes sont l'un des derniers terrains d'aventure."" (walkinginplace.org)
 
  Boris Sieverts - Buro für Städtereisen "Buro für Städtereisen is a city travel agency where Boris Sieverts operates like a hikers’ guide, organizing walks in city outskirts. Through reports he writes up on city suburbs, and Cologne’s in particular. . . . According to him, "the wild outskirts of large cities are one of the last adventures."" (walkinginplace.org)
 
Moreau  
 
Denis Moreau - Banlieue de Paris "Je parcours [...] l'étendue, toute l'étendue, de cette très grande ville où je vis. [...] Ces promenades inquiètes que j'effectue selon une non-méthode en constante re-élaboration obéissent parfois aux opportunités de l'instant, à des pulsions scopiques ou bien à des questionnements récurrents." (DM)
 
 

Denis Moreau - Banlieue de Paris "I travel . . . all over the area, the whole area, of this very large city where I live. . . . These anxious walks that I perform following a constantly reprocessed non-method sometimes respond to the opportunities of the instant, to scopic impulses or to recurring questionings." (DM)

marseille2013  
 
marseille2013.org "Aujourd'hui peut-être, ou alors demain"
 
  marseille2013.org "Today maybe, or else tomorrow"
TTO  
 
Temporary Travel Office "Nous sommes une agence touristique quasi fictionnelle qui explore le potentiel critique du tourisme, du voyage et de la technologie." Extraits du catalogue: Parking Public ("une initiative de recherche visant à documenter les histoires spécifiques du dévelopement des parcs de stationnement"), Postcards from Eutopia ("des brochures de voyage et des cartes postales à l'adresse d'institutions de l'état de Missouri engagées dans la recherche et développement et la politique des sciences de la vie"). (TTO)
 
  Temporary Travel Office "We are a quasi fictional tourist agency investigating the critical potential of tourism, travel & technology." From the catalogue: Parking Public ("a research initiative documenting specific histories of public parking development"), Postcards from Eutopia ("travel brochures and postcards pre-addressed to Missouri-based institutions participating in "life science" research, development and public policy"). (TTO)
 
 
 
Synth Travels est une agence de voyages spécialisée dans les mondes virtuels. "On imagine la réaction des autochtones quand ils verront débarquer des cohortes de touristes dans leur jeu préféré. Pas sûr que les joueurs apprécient cette intrusion. 'C’est un peu comme dans les villages reculés. Au départ ils regardent ça d’un air méfiant, puis ils vont finir par s’y habituer', rigole Mario Gerosa." (Marie Lechner, Libération)
 
  Synth Travels is a travel agency specialized in virtual territories. "One can imagine the reaction of the natives when hords of tourists will enter their favourite games. Not sure the players will appreciate this intrusion. 'It's a little like a remote village. At first, they will be suspicious, and then they will get used to it.', says Mario Gerosa." (Marie Lechner, Libération)
TRIP  
 
TRIP Festival 2008 (Territories Reimagined - International Perspectives) "TRIP avait pour but d'explorer les manières nombreuses et variées dont les artistes, performers, écrivains et théoriciens utilisent l'idée de psychogéographie au 21e siècle. TRIP était un événement d'un type nouveau, combinant un festival artistique et un colloque, en parallèle avec un programme d'activités alternatives." (TRIP)
 
  TRIP Festival 2008 (Territories Reimagined - International Perspectives) "TRIP explored the many and various directions in which artists, performers, writers and theorists are taking psychogeography in the twenty first century. TRIP was a new event, combining an art festival and a conference, alongside a parallel programme of fringe activities." (TRIP)
 
 
GUIDEBOOKS
 
   
Schein  
 
Ionel Schein, architecte notamment d'une maison en plastique, exposée au salon des Arts ménagers en 1956, avait écrit un guide de la banlieue, resté inédit.
 
  Ionel Schein, a French architect who had conceived a plastic house in 1956, had written a guide to Paris suburbs, which has never been published.
 
Moore    
Charles Moore, The City Observed: Los Angele, A Guide to its Architecture and Lanscapes. "La visite de la plupart des villes implique de voir de nombreux bâtiments. La visite de Los Angeles implique de faire l'expérience d'un grand nombre de trajets en voiture. Il est difficile de ne pas ressentir un trajet avec son corps entier, pas seulement les yeux. [...] Même les points de vue les plus strictement architecturaux sur Los Angeles sont des objets d'expérience plus que de contemplation. [...] Ils relèvent autant du théâtre que de l'architecture, de l'éphémère que de l'architectonique, de la fantaisie que de la réalité; et le résultat est une plus grande réalité." (CM)
 
  Charles Moore, The City Observed: Los Angeles, A Guide to its Architecture and Lanscapes. "Looking at most cities involves seeing alot of buildings. Looking at Los Angeles involves experiencing a lot of rides. It's hard to avoid experiencing a ride with your whole body, not just your eyes . . . Even the strictly architectural sights of Los Angeles are experienced more than seen . . . They are theater as much as architecture, ephemeral as often as architectonic, make-believe as often as real; and the result is a greater reality." (CM)
 
Castro    
"Les lieux magiques du Grand Paris". Dans le cadre de la mission "Banlieues 89" commandée par le gouvernement, l'atelier Castro-Denissof produit cette carte (parmi des projets plus utopiques), qui aurait pu être une excellente base d'un guide qui reste à écrire...
 
  "The magic places of Greater Paris". Commissioned by president François Mitterrand to rethink the parisian suburbs, architects Castro and Denissof produced (among utopian projects) this map, that could have been the basis for a very interesting guidebook, yet to be written...
 
Actuel    
Actuel, Almanach banlieue, Hors série n°2, été 1985. "La banlieue existe-t-elle?" (AB, p.17). L'Almanach Banlieue cherche à démontrer que la banlieue parisienne est branchée, intéressante et cool. Ce parti-pris d'optimisme très affirmé sera beaucoup repris par la suite (notamment par le Guide du Routard "Banlieues de Paris", cf. ci-dessous). Très agréable à lire. On lira notamment l'enquête sur la drague dans les centres commerciaux.
 
 

Actuel, Almanach banlieue (Paris Suburb Almanac), Hors série n°2, été 1985. "Does the suburb exist?" (AB, p.17). The Almanac was written by journalists of the trendy magazine Actuel, with the intention to demonstrate that Paris suburbs are trendy, interesting and cool. Very entertaining to read. Read the paper on flirting in commercial centers. The Almanac has not been translated.
 

Thieblemont  
 
Anne-Laure Thieblemont, Les îles d’ïle-de-France. 60 îles à découvrir, avec des photographies de Michel Baret, Paris, éd. Alternatives, 1995. "Pourquoi chercher ailleurs exotisme et évasion quand ils sont à portée de main sur l’une des 60 îles fluviales d’Île de France?" (Présentation de l'éditeur).
 
  Anne-Laure Thieblemont, Les îles d’ïle-de-France. 60 îles à découvrir, avec des photographies de Michel Baret, Paris, éd. Alternatives, 1995. "Why look further for exoticism and escapism when they are within reach on one of the 60 fluvial islands of Île-de-France?" (publisher's presentation).
NFT    
Not For Tourists Une série de guides de villes américaines destinés non pas aux visiteurs, mais aux urbains qui utilisent quotidiennement la ville. Les plans indiquent les services essentiels nécessaires à la vie urbaine. Le territoire est cartographie de manière uniforme, sans tenir compte de l'attractivité des quartiers.
 
  Not For Tourists A series of guides to the major American cities, conceived for the urban dwellers, not for the visitors, and focusing on the essential services rather than the touristic attractions. The territory is mapped evenly all over, with no consideration of the attractivity of the different districts.
Nothing to see here    
Nothing To See Here "Nothing to See Here est un guide collaboratif de lieux très peu mis en avant – attractions pas du tout attirantes; stations balnéaires qu'on a oublié de fermer; grand-rues qui n'ont pas été réaménagées; bizarreries et exceptions." (NTSH)
 
  Nothing To See Here "Nothing To See Here is a collaborative guide to some of the world's lesser-signposted places to go – attractions that may not be all that attractive; coastal towns they forgot to close down; high streets that haven't been homogenised; oddities and one-offs." (NTSH)
 
Wrights & Sites  
 
Wrights & Sites, Mis-GUIDE "Le but est de transformer les villes et des banlieues affligeantes où nous vivons en labyrinthes et terrains de jeux qu'elles sont en réalité; et en rendant possible le fait de s'y perdre, redécouvrir ce que vous n'auriez peut-être pas connu ou ce que vous auriez simplement oublié. Il s'agit de récupérer ce qui nous appartient déjà." (W&S)
 
  Wrights & Sites, Mis-GUIDE “It seeks to make and return the cities and blank suburbs we inhabit into the labyrinths and playgrounds they are; and by enabling you to get lost in them to rediscover what you might not have known or simply what you might have forgotten. It’s a reclamation of a space that is already ours.” (W&S)
 
Towards  
 
Towards a subjective collective cartography "Towards est une tentative de représentations subjectives du territoire de Bruxelles couplée à la création d’un outil collaboratif de cartographie subjective." (T) Parmi les projets présentés: Kobe Lootens, Plan utopique pour le quartier Nord de Bruxelles.
 
  Towards a subjective collective cartography "Towards is an attempt to represent the territory of Brussels in a subjective way which leads to the creation of a collaborative tool for subjective mapping." (T) Among the projects: Kobe Lootens, Utopian map for the Brussels Northquarter.
 
   
Le blog Architectures de cartes postales, maintenu par David Liaudet, présente une extraordinaire collection de cartes postales d'architecture moderniste, principalement centrée sur les Trente Glorieuses (ce que Bruno Vayssière appela le "hard french"). On y déouvrira de nombreuses merveilles en béton, souvent méconnues.   Architectures de cartes postales (Postcard Architectures) is a blog maintained by David Liaudet. He presents an extraordinary collection of postcards, mainly centered on the modernist architecture of the 1950s, 60s and 70s (what Bruno Vayssière called the "hard french"). One will discover there many marvels in concrete, often forgotten or unknown.